Gestion transitoire du Bénin Marina Hôtel : L’appel des travailleurs au chef de l’Etat pour des dispositions idoines

224

Le Syndicat des Travailleurs de Bénin Marina Hôtel (SYNTRA-BMH), est sorti de son gong le 28 Septembre 2018. A travers un point de presse tenu au Codiam de Cotonou, les travailleurs ont porté à la face de l’opinion publique, les différents maux qui minent ce complexe hôtelier de renom, un des plus prestigieux du pays, afin de mettre la puce à l’oreille de qui de droit, face aux dérives qu’ils observent. La gestion du volet social des travailleurs, La réhabilitation du Secrétaire Général et la mauvaise gestion au cours de la période transitoire étaient les points à l’ordre du jour. Ci-joint la déclaration du point de presse.

Syndicat des Travailleurs de Bénin Marina Hôtel                        (SYNTRA-BMH) Tél : 21-30-01-00/97-08-23-51

POINT DE PRESSE

 Chers amis de la Presse,                             Camarades Travailleurs de Bénin Marina Hôtel,                                                                                                    Mesdames et Messieurs,

Le SYNTRA-BMH, entendez Syndicat des Travailleurs de Bénin Marina Hôtel vous remercie et vous souhaite la bienvenue à ce point de presse dont le but est d’appeler l’attention du Chef de l’Etat et son gouvernement sur un certain nombre de sujets relatifs aux travailleurs et sur la gestion provisoire de Bénin Marina Hôtel.

 Si nous avions gardé le silence depuis un bon moment, c’est parce que nous l’avions fait par respect pour l’autorité du Chef de l’Etat qui est à l’écoute des Travailleurs. A présent nous allons sortir de ce silence et nous exprimer par rapport à des questions relatives au dossier de Bénin Marina Hôtel. Il s’agit des points suivants :

  • La gestion du volet social des travailleurs
  • La réhabilitation du Secrétaire Général
  • La mauvaise gestion au cours de la période transitoire

 

  • Excellence Monsieur le Président de la République, les travailleurs de Bénin Marina Hôtel vous remercient pour les ambitions que vous nourrisez pour ce complexe hôtelier ainsi que pour le traitement de leur volet social. Nous voudrions vous rappeler de tenir compte des promesses que vous aviez faites lors de l’audience que vous nous aviez accordé au sujet du règlement du volet social avec la prise en compte de tous les travailleurs ayant subi l’injustice sociale avec l’ancien gestionnaire de cet hôtel. Nous sommes rassurés que vous allez prendre toutes les dispositions utiles afin que ces doléances telles que présentées dans le mémorandum qui vous a été adressé soient prises en compte et satisfaites, dont les plus importants sont :
  • le déblocage des échelons,
  • le reclassement catégoriel,
  • l’application des arrêtés après l’augmentation du SMIG,
  • le paiement de tous les rappels avec la prise en compte des employés admis à la retraite,
  • Le paiement de la totalité des dettes envers la Caisse Nationale de Sécurité Sociale (environ 787 156 523 FCFA),

  • les conditions sociales favorables durant la période du chômage technique et pour les travailleurs retraitables.

Nous venons très respectueusement solliciter votre implication personnelle dans le processus de mise en œuvre des travaux devant permettre l’aboutissement heureux de ce dossier. Nous souhaiterions vivement prendre part aux travaux afin d’apporter des éléments pertinents qui permettront de faire un travail juste à ce niveau.

  • Excellence Monsieur le Président de la République, je viens une fois encore solliciter votre autorité en ce qui concerne la situation du Secrétaire Général, que je suis,  qui n’a pas toujours été réglée malgré les multiples démarches dans ce sens et votre ferme volonté de me rendre justice. Je suis délaissé et je suis victime d’acharnements, de blocage dans mes recours, à cause de ma position sur la gestion provisoire actuelle où des irrégularités font l’objet de dénonciation par le Syndicat qui aspire à la bonne gestion de cet hôtel. Je voudrais compter sur votre intervention afin que des instructions soient données pour mettre fin à cette situation que je traverse depuis quatres années déjà.

  • Nous n’allons pas finir ce point de presse sans appeler votre attention sur des cas d’irrégularité dans la gestion financière au cours de cette période de transition. Les travailleurs assistent de façon regrettable à un nouveau système de pillage et d’enrichissement illicite de certains responsables de l’équipe de gestion actuelle. Il s’agit des actes de :
  • Gaspillage et de détournements des fonds de l’hôtel dans des achats et la réalisation des travaux inopportuns,
  • Des augmentations anarchiques, disproportionnées et illégales de salaires à une classe d’employés avec des rappels à coût de plusieurs millions de francs. L’administration de l’hôtel a associé à tout ceci des acharnements, des intimidations contre les travailleurs ainsi que des manœuvres de destabilisation du syndicat des travailleurs de l’hôtel afin d’empêcher la dénonciation de ces actes crapuleux qui n’honore guère, si on tient compte de tout le courage et la détermination avec lesquels le Chef de l’Etat et le gouvernement ont fait usage pour arracher cet hôtel des mains de Martin Rodriguez. Le Bénin Marina Hôtel serait-il devenu une vache à lait où chaque équipe de gestion qui passe en profite pour se mettre pleine les poches, oubliant les pauvres travailleurs dans la misère. Excellence Monsieur le Président de la République, on a marre du pillage de Bénin Marina Hôtel. Sur insistance des travailleurs, que le vent de la lutte contre la corruption et la délinquence financière dans les services de l’état qui souffle et qui constituent votre cheval de bataille n’épargnent guère la gestion provisoire actuelle au niveau de Bénin Marina Hôtel.

Les travailleurs vous reïtèrent leur soutien dans la mise en œuvre de vos actions salutaires pour la transformation de Bénin Marina Hôtel en SOFITEL, cinq étoiles en particulier et pour le développemement du secteur du tourisme au Bénin en général.

Vive le Bénin Marina Hôtel                                   

Vive le SYNTRA-BMH

Je vous remercie                                                                                                                  

Fait à Cotonou le 28 Septembre 2018

  Le Secrétaire Général                

                                                                                              Barnabé LAGBENOU

Boni BIERI




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *