15ème circonscription électorale : Elvire Yonlonfoun l’amazone qui ratisse large pour l’Union Progressiste

356

 

 

Membre fondatrice du parti Union Progressiste, la présidente du mouvement Cercle de Soutien pour Patrice Talon (CSPT), Elvire Yonlonfoun n’entend pas perdre une seule minute pour mobiliser les populations du Bénin et celles de la 15ème circonscription électorale en particulier afin d’offrir au plus grand parti politique du Bénin qu’est l’Union Progressiste, une victoire écrasante lors des prochaines élections. Pour preuve, juste après le congrès constitutif qui a consacré le Bloc Progressiste en parti politique le samedi 1er décembre dernier, elle mouille déjà le maillot sur le terrain. Le week-end dernier, une forte délégation du mouvement CSPT composée de la présidente, Mme Elvire Yonlonfoun, de monsieur Rodrigue David-Gnahoui et Marcellin Houngbèmè était au contact des Femmes Leaders du 4ème arrondissement de Cotonou et le Mouvement des Artisans pour un Bénin Révélé (MABR).

Mobiliser la base autour du parti Union Progressiste, exhorter les populations à rejoindre le plus grand parti politique du Bénin et les sensibiliser sur l’ambitieux Programme d’Action du Gouvernement du Président Patrice Talon.

Tels sont entre autres, les raisons qui ont conduit à la descente de Mme Elvire Yonlonfoun, présidente du mouvement Cercle de Soutien pour Patrice Talon (CSPT) dans la 15ème circonscription électorale du Bénin le samedi 8 et dimanche 9 décembre 2018 en rencontrant les Femmes Leaders du 4ème arrondissement de Cotonou et le Mouvement des Artisans pour un Bénin Révélé (MABR) ce week-end, et le mouvement Union Pour la Paix (UPP) ce lundi 10 décembre 2018.

En effet, sur le terrain, le soin est revenu à la présidente de sensibiliser les uns et les autres sur les exigences du nouveau code électoral et du système partisan qui ont conduit à la formation de grands partis politiques dont l’Union Progressiste qui s’illustre au premier rang. Selon elle, le moment est venu pour que le Bénin retrouve sa lettre de noblesse en matière de politique nationale. Car cette réforme chère au chef de l’Etat Patrice Talon a sonné la fin de la naissance des micros partis et mouvements.

C’est aussi l’occasion pour elle de remercier le président pour son courage et sa bravoure en matière de gouvernance. Par ailleurs, elle a également exhorté les femmes à rester mobiliser dans l’Union Progressiste pour qu’au lendemain des échéances électorales, le parti puisse ratisser large. Ce lundi 10 décembre 2018, Elle a tenu une séance d’échange et de travail avec le mouvement Union Pour la Paix (UPP). Séance au cours de laquelle, le même exercice a été répété. Ça été également l’occasion pour elle de saluer les réformes salvatrices entrepris par le président Patrice Talon depuis le 6 Avril 2016. Pour preuve, elle cite la lutte contre la corruption, la construction des routes qui ont déjà pris corps dans plusieurs villes du Bénin, le projet asphaltage qui est déjà dans sa phase active, le projet Arch qui rentrera dans sa phase active d’ici Janvier 2019, le projet de construction de l’aéroport de Glo-Djigbé et de l’aéroport de Tourou etc. Enfin, elle a réitérer son soutien sans faille à poursuivre sa lutte aux côtés du chef de l’Etat Patrice Talin pour qu’à l’horizon 2021, le Bénin soit révélé au monde entier.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *