Bilan d’étape d’observation du scrutin : Les recommandations de la Plateforme électorale des Osc du Bénin

258

Comme prévu dans son chronogramme d’observation des élections législatives de 2019 au Bénin, la Plateforme électorale des Organisations de la société civile (Osc) du Bénin a tenu son premier point de presse après celui du lancement de la Salle de situation électorale. C’était le dimanche 28 avril 2019 aux  environs de midi.

Dans le point fait à la presse par la voix de Madame Claire Houngan Ayémona, Membre de la chambre de réponse de la Salle de situation électorale, la Plateforme électorale des Organisations de la société civile (Osc) du Bénin a relevé  du retour d’informations des agents déployés sur le terrain (789 moniteurs répartis dans les 546 arrondissements) un certains nombre d’éléments en ce qui concerne le scrutin.

En effet, la plateforme a noté que sur l’ensemble des postes suivi par les moniteurs, 67,3% ont démarré les opérations à 7 heures et dans 64,6% des centres de vote surveillés, les agents de forces de l’ordre et de sécurité étaient présents.

Dans environs 12% des centres de vote suivi par les moniteurs, il a été observé un déploiement inhabituel des agents de l’ordre et de sécurité.

Par ailleurs, la plateforme a noté dans la plupart des départements des manifestions des populations dispersées par les forces de l’ordre.

Egalement certains postes de vote n’ont pas ouvert ou ont dû fermer pour  des  raisons diverses  à savoir : absence des agents électoraux ; présence de fétiches et autres statuettes, incendies du matériel électoral, dispersion des électeurs ; coup de feu …

Aussi la Plateformes électorale des Osc a noté à certains endroits que les agents électoraux ont été victimes d’actes de violence.

Des recommandations formulées …

Au terme de ses observations, «  La Plateforme électorale des Osc recommande : Aux forces de l’ordre des revoir leurs stratégie de maintien de l’ordre tout en préservant les droits de la personne humaine ; A la Céna d’apprécier la situation sur toute l’étendue du territoire national  afin de prendre les décisions qui s’imposent. » a déclaré  Claire Houngan Ayémona, Membre de la chambre de réponse de la Salle de situation électorale.

Préoccupé également par la restriction de l’accès à internet qui a par ailleurs agis sur le dispositif mis en place par la Plateforme afin d’avoir des informations à temps, comme indiqué par la Présidente de la Plateforme électorale des Osc, Fatoumatou Batoko Zossou, la plateforme a réitéré sa recommandation relative à la fourniture permanente de l’internet sur toute l’étendue du territoire.

Ange BANOUWIN




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *