Portrait: Tout savoir sur le franco-Béninois, Wilfrid Lauriano do Rego

246

A 58 ans, un Franco-Béninois est le nouveau coordonnateur du Conseil présidentiel pour l’Afrique, créé par Emmanuel Macron. Sa mission : revitaliser les relations entre la France et le continent. Wilfrid Lauriano do Rego puisque c’est de lui qu’il s’agit a été choisi pour succéder à Jules-Armand Aniambossou. Dans son sillage, cinq nouveaux membres intègrent le CPA, dont le président souhaite qu’il joue un rôle accru auprès des diasporas africaines de France. En clair, il aura pour vocation, avec ses collaborateurs, de faire part au président Macron des attentes de la jeunesse du continent et de prendre le pouls de la diaspora africaine. Qui est donc le nouveau coordonnateur du CPA de Macron ?

Wilfrid Lauriano do Rego, 59 ans, est consultant et membre du conseil d’administration de KPMG France. Spécialisé dans le domaine des énergies renouvelables, ce diplômé de l’université de Dakar et de l’ESCP a fait carrière dans le conseil en fusion-acquisition, en particulier dans les secteurs de l’énergie et des infrastructures. En 2002, il est devenu le premier associé noir de KPMG, qui comptait alors environ 300 membres. « C’est l’un de mes fiertés », explique-t-il dans un entretien accordé à <<Jeune Afrique>>. Spécialisé dans le domaine des énergies renouvelables depuis plus de quinze ans, il est vice-président de la fondation Terrawatt Initiative, qui promeut la fourniture d’énergie solaire à bas coût dans les pays en développement. Contrairement à son prédécesseur, diplomate affable et très à l’aise avec les médias, il est plus discret et moins habitué à échanger avec les journalistes.

En ce qui concerne ses origines, d’après les informations recoupées par notre rédaction,  Wilfrid Lauriano do Rego a quitté le Bénin pour le Sénégal peu après l’arrivée au pouvoir de Mathieu Kérékou, en 1975. Scolarisé au collège Sacré-Coeur et au lycée Saint-Michel, à Dakar, il obtient ensuite une maîtrise de sciences économiques à l’université Cheikh-Anta-Diop. Il a confié au magazine « Jeune Afrique » qu’il a passé ses « meilleures années » dans la capitale sénégalaise et que ses amis sénégalais sont devenus ses « frères ». De par ses origines et son parcours, il parle plusieurs langues africaines : wolof, fon, yorouba, mina. Il aime par ailleurs jouer au golf. Selon les confidences, il retourne plusieurs fois par an à Cotonou pour voir sa famille. En sa qualité de membre du Club XXIe siècle, Lauriano do Rego a rencontré deux fois Emmanuel Macron avant que celui-ci accède à l’Élysée, en particulier à l’occasion d’un dîner, durant sa campagne électorale. Depuis qu’il est à la tête du CPA, il voit le chef de l’État français environ une fois par trimestre. Il l’accompagnera à l’occasion de ses prochains déplacements en Afrique.

En 2020, le CPA participera à l’organisation du sommet Afrique-France, prévu au début de juin à Bordeaux, et à celle de la Saison des cultures africaines. Avec le CPA, il souhaite organiser une série de conférences-débats sur la réforme du franc CFA. Le premier rendez-vous a eu lieu le 14 octobre à Sciences Po Paris, en présence de Kako Nubukpo, de Lionel Zinsou et de Rebecca Enonchong. D’autres pourraient avoir lieu prochainement dans des capitales africaines.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *