Programme d’action du gouvernement : <>, dixit Alain Orounla

248

« Gouvernement face à la presse ». Ainsi se dénomme la nouvelle initiative du gouvernement pour répondre chaque mois aux préoccupations des hommes des médias. Le deuxième numéro de ce rendez-vous mensuel avec la presse s’est déroulé ce vendredi 21février 2020 à Cotonou. A cette occasion, Alain Orounla, ministre de la Communication et de la Poste est revenu sur le contexte de la conférence nationale  qui d’après lui aurait jeté les bases de notre démocratie, de part les résolutions qui en ont emané.

A en croire le numéro un de la communication au Bénin, « nous devons aller au-delà des aspirations initiales de cette conférence qui se résumaient plus à sortir des griffes d’un régime dictatorial, pour aller vers le développement, gage de la satisfaction des besoins fondamentaux vitaux de notre peuple ».

Evoquant les questions des libertés individuelles et collectives, il a fait savoir que la  démocratie est préservée et garantie sous le régime de la rupture. Justifiant la pertinence des réformes engagées par le gouvernement du président Patrice Talon qui, loin de remettre en cause les acquis de ces assises nationales de 1990, Alain Orounla a laissé entendre que celles-ci visent à assurer l’équilibre au sein des institutions de la république.

Il a par ailleurs souligné que les différentes lois qui ont été votées dans le cadre de la mise en œuvre du Programme d’action du gouvernement ont contribué à sortir le pays de la corruption et de la malgouvernance.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *