Économie : Ngueto Tiraïna Yambaye, nouveau directeur général du Fagace

199

Le Conseil des ministres des pays africains membres du FAGACE (Fonds africain de Garantie et de Coopération Économique), réuni le vendredi 26 juin, a nommé officiellement et à l’unanimité le Tchadien Ngueto Tiraïna Yambaye directeur général de cette institution.
Après un long processus de recrutement à l’international avec près de 70 candidats, l’ancien ministre tchadien de l’Economie, Ngueto Tiraïna Yambaye, s’est imposé comme le meilleur candidat au poste de directeur général du Fonds africain de Garantie et de Coopération économique. C’est ainsi que le Conseil des ministres des pays membres l’a désigné à l’unanimité le 26 juin 2020 pour assurer le leadership de cette organisation internationale au service de 14 pays africains.

Ngueto Tiraïna Yambaye est, en effet, un économiste de haut niveau spécialisé en Finance internationale et en Stratégie de financement. Il dispose de plus de 25 ans d’expériences au niveau international et national. Ancien ministre de l’Economie, du Plan et du Développement, il a été aussi administrateur du FMI (Fonds monétaire international) pour l’Afrique. Il dispose donc de toutes les qualités et expertise pour faire du FAGACE une institution crédible au service de la transformation économique des pays membres et de l’Afrique.
La candidature de Ngueto Tiraïna Yambaye a été soutenue par les autorités tchadiennes notamment le ministre des Finances et du Budget, Tahir Hamid Nguilin. Le chef de l’Etat, Idriss Déby Itno, quant à lui, a suivi personnellement le processus de recrutement qui a vu la nomination du désormais directeur général du FAGACE.
Il faut le savoir, le Fonds africain de Garantie et de Coopération économique (FAGACE) est une institution financière internationale spécialisée dans la promotion des investissements publics et privés. Il a été créé le 10 février 1977 à Kigali au Rwanda. C’est une initiative qui vise entre autres à : renforcer les liens de coopération et de solidarité des membres de l’organisation ; favoriser la croissance harmonieuse de leurs économies ; offrir le maximum de sécurité aux capitaux étrangers et domestiques désireux de venir s’investir en Afrique.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *