Présidentielle 2021: Défilé d’organisations citoyennes au cabinet de Joël Aïvo

554

Quand le professeur Joël Aïvo fait une trêve dans son dialogue itinérant dans les contrées du Bénin, c’est à son cabinet à Cotonou qu’affluent ses compatriotes pour exprimer leurs préoccupations et prendre connaissance de son offre alternative à la gouvernance actuelle du pays. C’était encore le cas ce mardi 6 octobre 2020 où son staff a reçu plusieurs organisations citoyennes aspirant à un changement de cap à l’occasion de la présidentielle de l’an prochain.

La première organisation citoyenne reçue au cabinet du professeur Joël Aïvo à la mi-journée de ce mardi 6 octobre 2020 est Génération Lumière du Bénin. Sous la conduite du président, la dizaine de membres représentant l’organisation s’est entretenue avec la Chef de cabinet assistée du Chargé de missions Jeunesse. Créée depuis 2013 à Abomey-Calavi, Génération Lumière du Bénin, avec des démembrements dans une cinquantaine de quartiers de la commune s’investit dans l’éducation, les loisirs et en faveur des jeunes. Elle n’avait jamais eu foi à l’actuel Chef de l’Etat béninois, et a soutenu le candidat Lionel Zinsou en 2016. Aux dires de son président, les résultats du quinquennat finissant confirment les craintes de ses membres. Pour contribuer au changement de cap, elle s’engage d’office à soutenir la candidature du professeur Aïvo à l’élection présidentielle de 2021. Ravie de cet engagement, la Chef de Cabinet du constitutionnaliste attendu à l’échéance électorale d’avril prochain a salué la démarche de ses visiteurs. Elle a saisi l’occasion pour leur présenter le projet alternatif du professeur Aïvo articulé autour de cinq axes : rassembler les Béninois, restaurer la démocratie, relancer l’économie, redistribuer le revenu national, repositionner le Bénin sur la scène internationale. Les membres de Génération Lumière du Bénin sont repartis convaincus d’avoir fait le bon choix et ont promis de rester mobilisés pour contribuer à « faire renaître le Bénin que nous aimons ».

Le sourire aux sans emploi
Transmettre ses propositions de mesures en faveur de l’emploi des jeunes au cabinet du professeur Aïvo. Telle est la résolution prise par les responsables du Conseil national pour l’emploi des jeunes (Conej) au terme de leur rencontre avec le staff du très probable candidat à la présidentielle de 2021. Cette organisation engagée contre le sous-emploi et le chômage, à en croire son coordonnateur national, est déçue du bilan du quinquennat présidentiel finissant en matière d’emploi des jeunes. Dans leur ligne de mire, la destruction des emplois et la loi sur l’embauche dont ils réclament l’abrogation. Pour cette raison, elle a décidé d’aller écouter les approches de solution de Joël Aïvo pour le recul du chômage et du sous-emploi. Au nom du staff, la chef de cabinet du professeur a décliné les idées fortes du candidat du rassemblement : abroger la loi sur l’embauche qui précarise l’emploi et mettre en œuvre un programme de formations accélérées pour accroître l’employabilité des diplômés béninois, prioritairement dans le secteur du numérique. Elle précisera en sus de ces mesures, tout en restant ouverte aux contributions, qu’une fois que les monopoles économiques seront cassés et que les entreprises vont de nouveau prospérer, l’emploi sera aussi disponible. La délégation du Conej a dit avoir pris bonne note et, aux dires de son coordonnateur national, espère contribuer aux côtés du candidat du rassemblement à redonner dans quelques mois le sourire aux diplômés sans emploi. Représenté dans une quarantaine de communes au Bénin, le Conej aide les jeunes diplômés à acquérir de nouvelles compétences pour augmenter leurs chances de trouver un emploi.

Sauver le Bénin de l’oppression
Pour le Mouvement des jeunes engagés pour la démocratie et le développement durable, le Bénin sans la démocratie n’est pas « notre pays ». Forts de cette conviction, les membres de ce mouvement citoyen ont très tôt désapprouvé les actes du régime en place tendant à restreindre les libertés. Les cas des organisations estudiantines et syndicales n’ont pas été de leur goût. Pareil pour les réformes politiques ayant occasionné des élections exclusives. Voyant le professeur Aïvo exprimer sur les mêmes questions des positions proches des leurs, ils ont décidé de s’engager à ses côtés pour « sauver le Bénin de l’oppression ». Reçus par la Chef de cabinet assistée du Conseiller spécial de Joël Aïvo, ils ont énuméré les actions citoyennes déjà menées sur le terrain et ont écouté l’exposé sur le projet alternatif du Constitutionaliste. Les collaborateurs du professeur ont accueilli à bras ouverts le mouvement pour qu’il prenne sa place dans le projet de rassemblement des Béninois et de la restauration de la démocratie.

Cellule Com FJA




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *