Actualisation du Fichier Électoral National Le Président du Cos-Lépi rassure – L’enrôlement prorogé au 5 janvier

108

Le Président du Conseil d’Orientation et de la Supervision de la Liste Électorale (Cos-Lépi), était face aux hommes des médias dans l’après midi du jeudi 31 décembre. C’est la salle de conférence de l’institution qui a servi de cadre pour ce point de presse.
Éclairer l’opinion publique et faire comprendre en quelques questions l’opération d’enrolement des citoyens béninois sur la liste électorale. Tel est l’objectif de la sortie de l’honorable Gilbert Bangana, Président du Conseil d’Orientation et de la Supervision de la Liste Électorale permanente informatisée. À quoi répond l’opération, qui sont les personnes concernées par l’enrôlement ou encore quelles sont les conditions pour figurer sur la liste, voilà tant de questions auxquelles, le député a apporté les éclairages nécessaires. Il s’agit de la phase de collecte des données biométriques des citoyens ayant la qualité requises par la loi pour figurer sur le fichier électoral, et qui ne s’y trouvent pas. “Cette phase ne concerne donc pas tout le monde contrairement à ce qui se répand sur les réseaux sociaux. Elle concerne uniquement les citoyens en âge et en situation de voter et dont les noms ne figurent pas sur la liste électorale” a t-il indiqué.
Gilbert Bangana de rapeller alors les exigences légales en la matière. À l’en croire, Il faut être de nationalité béninoise, avoir 18 ans à la date du 11 Avril 2021, jouir de ses droits civiques, avoir été précédemment omis lors des actualisations précédentes.»
C’est dire donc que seuls les citoyens concernés et remplissant les conditions citées plus haut sont attendus dans les centres d’enrôlement.
Il faut noter par ailleurs que l’opération qui a démarré depuis le 20 décembre a connu une rallonge de 72h et se poursuivra jusqu’au mardi 05 Janvier.
« Nous avions fixé le délai pour le 02 Janvier, mais vu l’engouement des populations, il était important de prolonger de 03 jours pour permettre aux retardataires de rattraper le train en marche.», a-t-il poursuivi.
Le premier responsable de l’institution s’est voulu rassurant quant à la fiabilité de la liste qui sera issue de ce processus. Répondant aux questions des journalistes sur les inquiétudes émises par certaines sensibilités politiques, il va procéder à un bref rappel de toutes les dispositions qui ont été prises jusque là afin de créer un cadre propice à un processus d’actualisation claire et transparent.

Toutes ces questions ont été réglées en amont. Voilà pourquoi nous avons associé tous les acteurs. Et nous feront tout ce qu’il faut, en synergie avec les différents acteurs réunis au sein du cadre de concertation, afin qu’à l’arrivée, nous pussions sortir une liste électorale fiable, transparente et consenselle à t-il conclu.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *