100 jours à la Primature : Victoire Tomegah-Dogbe passe au bilan Un exercice favorablement accueilli par les Togolais

120

Nommée à la Primature le 28 septembre 2020 et après plus de trois (03) mois de gestion, Mme Victoire Toemgah-Dogbe a présenté le bilan de ses cent (100) premiers jours à la tête du gouvernement. Au cours de cet entretien, la cheffe du gouvernement est revenue sur les actes posés par son équipe depuis sa prise de fonction. Elle est notamment revenue sur les récentes réformes opérées dans l’intérêt de la population, avec le concours du Parlement. Il s’agit entre autres de la loi sur la programmation militaire, le code du travail, la loi sur l’identification biométrique, le Médiateur de la République, la mise en valeur du littoral, etc.
Le Premier ministre a également évoqué la politique sanitaire du gouvernement contre la Covid-19, les actions menées en faveur des plus défavorisées et la nécessaire relance économique. A sa prise de fonction le 28 septembre 2020, Mme le Premier ministre s’est posée comme une femme d’action. Gouverner autrement était son leitmotiv. A l’en croire, cette stratégie est axée sur les résultats, mettre l’accent sur la recevabilité de tous les acteurs, être dans une dynamique d’innovation, et communiquer plus. « Durant les 100 jours, nous nous sommes attelés à mettre en place les bases vers une modernisation de notre pays et un renforcement de ses structures. Le gouvernement est plus inclusif et plus proche des populations avec des visites de terrain régulières ». À titre d’exemple, si jadis au Togo, pour avoir le casier judiciaire, c’est la croix et la bannière, à partir de cette année 2021, c’est fini avec ces difficultés rencontrées par les populations pour se faire délivrer le bulletin de casier judiciaire, et ceci grâce à la volonté du gouvernement togolais de numériser le processus de demande et de délivrance de ce document. Ainsi, désormais, la demande et le retrait du casier judiciaire peuvent se faire en ligne. Cette mesure a été prise au cours des 100 jours du gouvernement Dogbé et est favorablement accueillie par les Togolais car permet aux citoyens de se passer des longs processus administratifs qui les empêchaient d’obtenir à temps ce précieux document.
Aussi, dit-elle, la stratégie du Gouvernement est claire pour créer des emplois. « Les forces de notre économie sont nombreuses et nous nous sommes attachés à créer les conditions pour une valeur ajoutée plus importante. »
Dans le secteur agricole, la santé, l’éducation, la transformation locale etc le gouvernement dirigé par Mme Dogbé va poursuivre la dynamique qui est enclenchée. Et cette dynamique n’épargne le secteur minier. Aussi, le gouvernement attend intensifier avec le secteur privé, le partenariat ; assainir le climat des affaires par de nouvelles réformes dans le foncier et dans le numérique … pour le Premier Ministre Mme Dogbé, il faut travailler à créer d’avantage les richesses pour le bien-être des populations « Nous devons continuer par travailler à créer plus de richesses pour notre pays parce que les attentes des populations sont importantes et immense. Et nous avons le devoir d’y apporter des réponses (…)
A cet effet, la vision et la dynamique dans lesquelles le gouvernement Tomégah-Dogbé s’est inscrit, ne peut aller au bout sans la stabilité du Togo. C’est ainsi qu’un accent est mis sur le renforcement des mécanismes devant garantir la paix et la sécurité du pays. La cheffe du gouvernement est revenue sur cette question qui reste chère au pays. «Nous sommes tous d’accord que nous voulons un Togo dans la paix, sans la paix, il n y a pas de développement. Si nous suivons ce qui se passe dans la sous-région, nous sommes convaincus que le Togo a ce trésor de paix, que nous devons tous préserver » a fait savoir Mme Dogbé pour qui la loi sur programmation militaire que son gouvernement a fait votée, est la justification de l’importance qui est accordée aux questions de paix et de sécurité du pays.
Elle n’a pas d’ailleurs manqué de saluer tous les togolais qui œuvrent pour sauvegarder cette paix. Avant d’appeler au respect des institutions mises en place, car tout ce qui doit se faire se fait dans ce cadre, qu’est les institutions. Car pour elle, on ne peut avoir une nation forte sans le respect des institutions de la République. « Nous voulons une nation forte. Nous devons tout faire pour respecter les institutions que nous mettons en place, tout ce qui se fait doit être fait dans ce cadre. » a-t-elle invité les togolais. Si tout le monde est d’accord que l’un des facteurs qui permet de sauvegarder la paix, c’est l’indépendance financière, l’inclusion financière trouve donc à juste titre son pesant d’or dans les actions du gouvernement Dogbé. Et pour y arriver, il d’abord être en mesure d’identifier toutes les personnes vivant sur le territoire togolais.
Ainsi, la loi sur l’identification biométrique et le 5e Recensement général de la population engagés au cours des 100 jours du gouvernement en sont la preuve. Car la vision du gouvernement, c’est que, les actions doivent prendre en compte tous les togolais sans exception. « Mais comment cela est possible ? » s’interroge le PM avant de répondre. « Nous allons travailler intensément avec les togolais sur la mise en œuvre des programmes phares que sont le 5e recensement, le programme d’identification biométrique des populations parce que si nous réalisons ce programme, cela va nous permettre de mettre en place un registre social unique (RSU) qui nous permet d’intensifier tous les programmes sociaux à savoir les cantines scolaires, les transferts monétaires etc, tous les programmes que nous allons développer à l’endroit des plus vulnérables » détaille le PM.
Le recensement général de la population, permettra donc de disposer des indicateurs nécessaires au suivi et à l’évaluation des agendas nationaux et internationaux. Il permettra également de connaitre la situation sociale de la population, y compris celle des populations vulnérables, notamment les personnes vivant avec un handicap, les orphelins, les enfants, les personnes âgées et les femmes à des niveaux géographiquement désagrégés. Les caractéristiques de l’habitat et du cadre de vie de la population et les différents mouvements de la population seront également appréciés.
Le 02 octobre 2020, Mme Victoire TOMEGAH-DOGBE a reçu l’onction de l’Assemblée nationale, après la déclaration de politique générale du gouvernement. A l’appui 3 axes prioritaires : renforcer l’inclusion et l’harmonie sociales, consolider la paix, créer la richesse et l’emploi. Composé de 34 membres dont 12 femmes, le gouvernement DOGBE a fondé son action sur le respect de certaines valeurs cardinales comme la disponibilité, la discipline, l’efficacité, l’abnégation, la collaboration active, et la proximité avec les populations. 100 jours après son entrée en fonction, la nouvelle équipe gouvernementale a certes avancée, mais beaucoup de choses reste encore à faire pour combler véritablement les attentes de la population.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *