Manœuvre Maritime ESPADON : Quatre scénarii pour redynamiser la capacité opérationnelle du personnel et tester le matériel

111

A compter du mercredi 27 janvier 2021, la Marine béninoise, démarre une Manœuvre dénommée : ESPADON. En prélude à cette opération, mardi 26 janvier 2021, le Chef d’Etat-Major Adjoint des Forces maritimes du Bénin, l’officier supérieur de Marine, Jean Léon Olatoundji, a expliqué à la base navale de Cotonou, les objectifs de l’opération et ses différentes phases.

Depuis quelques années, le Golfe de Guinée, l’espace maritime qui s’étend du Sénégal à l’Angola est soumis à la recrudescence de la criminalité, à la piraterie maritime et à toute sorte de trafic illicite en mer. Fléaux auxquels n’échappe pas le Benin et qui nuisent considérablement au développement de l’économie maritime dans le pays.
« Face à cette situation, la Marine nationale béninoise est interpelée pour apporter la quiétude nécessaire pour une exploitation en toute confiance de notre espace maritime par les usagers.
Pour ce faire, la marine nationale a besoin des hommes entrainés, des équipements opérationnels et d’être sûre d’apporter la solidité requise au cours des différentes missions de sécurisation de notre espace maritime. » a indiqué le Chef d’Etat-Major Adjoint des Forces maritimes du Bénin, l’officier supérieur de Marine, Jean Léon Olatoundji.
Et d’ajouter que « Pour y arriver, nous entrainons nos personnels, testons nos matériels, de façon régulière, chaque année, à l’occasion des manœuvres maritimes…».
Ainsi, au titre de l’année 2020, la Marine nationale organise du 27 au 29 janvier 2021, une manœuvre maritime dénommée ESPADON, dont le thème est « Tolérance zéro pour l’insécurité maritime dans les eaux béninoises ».
A noter que le but de cette manœuvre est de donner l’occasion à la Marine béninoise de faire le point sur la capacité opérationnelle de ses personnels, de ses matériels et stimuler en ses personnels, le reflexe et le gout de l’action, dans le cadre des différentes missions de sécurisation.
« En somme, nous cherchons à aguerrir le personnel, éprouver le matériel pour connaitre leurs limites, afin de pallier les manques à tous les niveaux d’opérationnalité, à savoir : personnel, matériel, etc. », explique l’officier supérieur de Marine.

Des caractéristiques de la manœuvre ESPADON

A compter du 27 janvier, et durant trois jours, la manœuvre ESPADON se déroulera en quatre scénarii.
« Le premier jour nous aurons deux scénarii : un scénario dans la matinée qui consiste à un exercice de piraterie maritime dans la rade de Cotonou ; et dans l’après-midi nous aurons un deuxième scénario qui consiste à un exercice sur la sécurité, l’incendie et les voies d’eau à bord d’un paquebot stationné à quai.
Le deuxième jour, c’est-à-dire le 28 janvier nous aurons un troisième scénario. C’est un exercice de tentative de sabotage des installations de la fibre optique et du gazoduc. Et enfin le troisième jour de cet exercice, ce sera le VIP Day. A cette occasion, la manœuvre sera clôturée en présence des autorités à divers niveaux par un exercice de sécurisation des plateformes pétrolières en mer, contre les actes de sabotage aux environs de Sèmè-Kpodji. », dévoile le Chef d’Etat-Major Adjoint des Forces maritimes du Bénin, l’officier supérieur de Marine, Jean Léon Olatoundji.
Par ailleurs, l’objectif global recherché à travers cette manœuvre, est de préparer le personnel et le matériel à avoir des capacités opérationnelles pour garantir l’espace maritime béninois sécurisé et sûr, pour un développement harmonieux de l’économie maritime du pays.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *