Extension du Bloc administratif de la mairie de Bohicon pour une valeur de plus de 73 millions : Flou dans l’attribution du marché à Béton Services Bulding SARL

81

Extension du Bloc administratif de la mairie de Bohicon pour une valeur de plus de 73 millions : Flou dans l’attribution du marché à Béton Services Bulding SARL


(Prévu pour durer 05 mois le marché en souffrance depuis bientôt deux ans)


L’attribution du marché de réalisation de l’extension du Bloc Administratif de l’hôtel de ville de Bohicon (construction du R+2), bâtiment abritant les bureaux du Maire et ses adjoints au premier niveau et ceux des agents administratifs est entachée d’irrégularités. Le chantier est d’ailleurs à l’arrêt…

Un des concurrents à l’appel d’offre introuvable sur quatre, voire fictif; et un marché qui dure près de deux ans. Ce sont les premiers éléments qui ressortent de ce dossier dont la connivence à l’attribution fait l’objet de polémique. Il s’agit d’un marché, d’un montant de 73.450.123 F CFA, attribué le 11 Juillet 2019 par la commission de passation du dit marché d’extension du Bloc Administratif de la mairie, composée de 07 membres, présidée par Isidore AGNOUN-BASSO, personne responsable des marchés publics, alors Premier Adjoint au maire, dont le Procès-verbal d’attribution porte la signature.

En effet, suite à l’Avis d’appel d’offre N°12C/017/MCB/PRMP/CCMP/SMP du 22 Mai 2019, relatif aux travaux de construction (extension) du bloc administratif de la Mairie, le marché a été attribué à Béton Services Bulding SARL. Neuf (9) points sont inscrits sur l’Avis d’appel d’offre, suivant lesquels les travaux devront être réalisés ; ceci dans le cadre de l’exécution du budget exercice 2019, où des fonds afin de financer les travaux de construction de l’extension du bloc administratif de la Mairie ont été prévus selon l’avis d’appel d’offre. Toutes nos tentatives pour avoir des autorités de la mairie à chacune de nos descentes le niveau de financement par la mairie ont été vaines. Joint au téléphone, l’actuel maire Me Rufino d’Almeida refuse de mettre à disposition le contrat qui lie l’entreprise avec la mairie, prétextant de ses qualités d’Avocat pour ne pas mettre le document à disposition. Pour finir : «Les travaux ont accusé un retard certain mais les travaux évoluent » déclare-t-il, invitant à passer visiter le chantier. Bien avant ces échanges plusieurs visites sur les lieux de juillet 2020 à février 2021 et la dernière en date le 23 mars 2021 ont montré un chantier quasiment à l’abandon dont les ouvriers étaient absents. La bâche du chantier portant des informations sur le chantier est restée introuvable; elle a été enlevée nous a confié un responsable de la mairie. Rappelons que pour la passation du dit marché, sont sollicités des dossiers répondant aux spécifications techniques du Dossier d’appel d’offre. Et les prestations regroupées en un lot devront durer 05 mois. A noter que les exigences en matière de qualification du DAO, sont : Etre une entreprise immatriculée en république du Bénin ou dans l’un des pays de l’UEMOA ; N’être pas frappée par les dispositions des articles 72 et 142 du code des marchés publics en République du Bénin ; Respecter les conditions de qualification d’appel d’offre et Avoir au moins un chiffre d’affaire moyen de cent millions (100.000.000) au cours des trois dernières années (2016-2017-2018).

Conformément au procès-verbal d’attribution provisoire du marché, le 11 juillet 2019, à l’ouverture du dossier, par la commission de passation des marchés, composée de 07 membres, présidée par Isidore AGNOUN-BASSO, 4 entreprise à savoir Afri Travaux TP SARL, Béton Services Consulting SARL, ABTP et MAPOLO SARL sont les soumissionnaires. Suivant le procès-verbal d’attribution provisoire du marché, Afri Travaux TP SARL a fourni les Etats financiers de 2015-2016-2017 au lieu de 2016-2017-2018. ABTP n’a pas fourni l’attestation de non faillite, IFU, engagement du soumissionnaire, RIB, pouvoir habilitant et n’a pas acheté le dossier d’Appel d’offre (DAO). MAPOLO Sarl a pour sa part proposé un montant supérieur à celui de l’attribution du marché. Seul l’attributaire Béton Services Bulding SARL a proposé 73.450.123, correspondant au montant évalué et corrigé. A noter qu’aucune part de sous-traitance, ni de variante n’est pris en compte par l’offre attribuée.

Contacté, le DG de Afri Travaux TP SARL qui a soumissionné, donc a payé pour un montant non remboursable de deux cent mille francs (200.000) l’avis d’appel d’offre mais qui a fourni les Etats financiers de 2015-2016-2017 au lieu de 2016-2017-2018 dans le procès-verbal, déclare : « On avait soumissionné mais c’est quelqu’un d’autre qui a gagné ». Pour en savoir davantage, sur l’attribution, il indique ne pas en savoir grand-chose et n’avoir pas été à la délibération : « Non je n’étais pas là » a-t-il conclu au terme de nos échanges.
Mais, comment peut s’expliquer le fait qu’un soumissionnaire achète une offre dont il ne va implicitement donner les documents requis ?
« En fait il peut payer comptant, croyant peut être qu’on va le comprendre sur les pièces qu’il a donné et lui faire une faveur sur la dernière pièce qu’il n’a pas fourni. Puisqu’il connait le marché ou bien peut être qu’il connait quelqu’un qui lui a dit de faire comme ça. Puisque ici au Bénin, on se connait, on se reconnait, et puis on se transe-connait aussi. En réalité c’est de ça qu’il s’agit.» explique Gustave Assah, acteur de la société civile ayant travaillé dans le secteur de la gouvernance économique.
A noter que conformément à l’article 78 du Code des marchés publics, les offres soumises doivent comprendre une garantie de soumission de 1 million de franc Cfa. Suite aux investigations, ABTP l’entreprise qui n’a pas fourni l’attestation de non faillite, l’IFU, l’engagement du soumissionnaire, le RIB, pouvoir habilitant et n’a pas acheté le dossier d’Appel d’offre (DAO), a été identifiée comme une société Ivoirienne. Nos tentatives pour joindre MAPOLO SARL n’ont pas été fructueuses.
Contacté, le Directeur général de l’entreprise Béton Services Bulding SARL adjudicataire du marché en souffrance, n’a pas encore cru devoir nous recevoir prétextant être en déplacement au Nord du pays puis a ignoré tous nos appels téléphoniques qui ont suivi après avoir fixé un rendez-vous pour une entrevue. Les locaux de son entreprise entre temps au quartier Gbèdjromèdé à Cotonou ont été déplacés. Deux proches collaborateurs, notamment un technicien et un comptable contactés ont indiqué avoir quitté l’entrepris depuis en moyenne 4 mois et n’avaient plus idée de sa situation géographique actuelle.

Que peut cacher l’attitude du Directeur Général de Béton Services Bulding SARL qui ignore nos appels ? De l’avis technique de Gustave Assah, acteur de la société civile ayant travaillé dans le secteur de la gouvernance économique : « Peut-être qu’on lui a promis donner des ressources qui n’ont pas suivi. Ça il peut le dire ; et s’il ne le dit, c’est peut-être parce qu’il a vu les conditions dans lesquelles il a gagné le marché, qui ne sont pas trop catholiques, il doit pouvoir pas vendre la mèche. Ainsi qu’il y a des propositions qui sont suivies de financements directs ou indirects et si le caractère direct ou indirect apparait, il dira à quel niveau c’est peut être bloqué… » . Relevant que sur ce dernier aspect notre démarche d’investigation peut lui servir peut-être de plaidoyer auprès de ceux qui devaient financer le marché.
A noter que depuis près d’un an, à chaque indignation des populations et observateurs à travers la grogne citoyenne, au lendemain, il est observé une présence d’ouvriers qui disparaissent aussitôt. En saison pluvieuse, les agents d’entretien sont obligés d’évacuer l’eau qui inonde les bureaux. Force est de constater que malgré cet inconfort et l’insistant appel des acteurs de veille citoyenne rien n’a bougé conséquemment jusqu’au départ de l’ancienne équipe de la commune et plus de 6 mois après l‘avènement de la nouvelle équipe installée en juin 2020, le chantier est toujours inachevé.

Ange BANOUWIN




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *