Imminent retour après 11 ans d’exil en Côte d’Ivoire : Les grandes rencontres de Issa Malick Coulibaly

106
À gauche, Dr Issa Malick Coulibaly avec Emmanuel Golou, Président du Comité Afrique de l’International socialiste

En prélude à son retour après 11 ans d’exil, le Dr Issa Malick Coulibaly, multiplie les rencontres. L’ancien ministre de l’Agriculture du dernier gouvernement de Laurent Gbagbo, et directeur de campagne du candidat Laurent Gbagbo à la présidentielle de 2010, contraint de quitter la Côte d’Ivoire en avril 2011 à la chute du régime ; au terme de son périple entre le Bénin et la France a échangé jeudi 09 septembre 2021 avec les réfugiés Ivoiriens résidents au Bénin.
Les conditions étant désormais réunies, pour son retour en terre ivoirienne, il a suivi le processus édité par le Haut-Commissariat des Nation Unies pour les Réfugiés (HCR).
Egalement, le Dr Issa Malick Coulibaly a reçu le Comité central des refugiés au Bénin, qui réunit tous les réfugiés des différents pays dans la mi-journée du mardi 07 septembre 2021 et la Communauté Ivoirienne Résidente au Bénin (CIReB) dans la soirée.
Avant sa dernière rencontre, dans la soirée du jeudi 09 septembre 2022, avec les réfugiés Ivoiriens résidents au Bénin, il a rencontré la veille le président du Comité Afrique de l’International socialiste, Emmanuel Golou, pour une rencontre riche d’échanges.
La Côte d’Ivoire est dans une phase de réconciliation nationale et Issa Malick Coulibaly pense que les raisons pour lesquelles il rentre sont valables aussi pour tous et encourage les Ivoiriens réfugiés à rentrer sans obligation, pour que la Côte d’Ivoire puisse se retrouver et se réconcilier avec ses fils. Cette rencontre lui a permis d’écouter le plaidoyer de ses concitoyens et les galvaniser.
Il a par ailleurs remercié les différentes autorités qui ont favorisé l’intégration des refugiés ivoiriens au Bénin et facilités leurs formalités de retour dans leur pays.
Remercié pour sa sollicitude à l’endroit de la communauté Ivoirienne au Bénin, Issa Malick Coulibaly se positionne comme un ambassadeur du retour au bercail des filles et fils de la côte d’Ivoire, afin de reconstruire ensemble leur Nation. Son humanisme et son sens de partage ont d’ailleurs été vivement salués et son leadership politique reconnu à maints égards. Ainsi que son sens fédérateur, sans aucune distinction. A noter que plus de 85 mille ivoiriens sont encore réfugiés. Avec le processus de réconciliation nationale, la fin du statut de réfugié pourrait bientôt être déclarée par le Hcr.

Ange BANOUWIN




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *